Les Golden Bowls
Archives du Blog - Echos de la pétanque
Posté par Sacha   
27-03-2007

Cette histoire étonnante et véridique démontre toute l'incertitude de notre sport quant aux résultats, en effet, la pétanque peut être jouée par toutes, par tous... partout et aussi bien que n'importe où...

Avant de lancer le but, tout s'annonçait bien : conditions météo optimales, terrain varié et parfait, ombre des platanes... en plus L'OM avait gagné la veille ! Et nous étions 4 amis : mon partenaire, un joueur débutant qui depuis toujours... débute et nos adversaires : un excellent joueur du  midi et Willy, un restaurateur travaillant sans relâche.

Willy, à la pétanque c'est Zéro. depuis toujours. Régulièrement. Tout le temps. Sauf cet après-midi là !

Paré d'un style déplorable avec un swing fessier rappelant furieusement les débuts de Sheila dans "l'école est finie", le bras tordu, flageolant se détendant mollement pour faire rouler la boule de façon aléatoire. Vous n'allez pas me croire et je vous comprend car nous aussi, nous n'y avons pas cru pendant 1h30 : systématiquement, les boules de Willy vinrent se scotcher sur le bouchon. Un authentique défi à la raison et à ce pauvre Descartes relégué au rang de radoteur. Une maîtrise absolue de la matière sous toutes ses formes : le petit caillou pointu qui s'incline au passage de sa boule au lieu de la dévier,le gros caillou plat qui soupire d'aise en calant gentiment sa boule qui était longue, la petite touffe d'herbe...folle qui dévie la boule jusqu'au bouchon ! De subtiles variations du magnétisme tellurique qui infléchissent que les boules de Willy vers le but !

Bref, n'importe quoi, tout, le reste et même encore plus. Je ne suis pas près d'oublier cette mène : les 3 boules de Willy, et elles seules sont allées rejoindre le bouchon dans une petite cuvette inaccessible qui fut notre Dien-Bien-Phu !

Hagards et épuisés, avant de prendre RDV chez la sophrologue, nous avons essayé de connaître le secret de Willy. Voici ses explications : Le swing avec vrille du "c-l" et lâché de boule par l'extérieur est un geste parfaitement préparé. Ce mouvement de rotation double a pour objectif de contrebalancer l'effet de la rotation terrestre. Quant aux petits cailloux, l'aide qu'ils apportent est calculée et réflechie. En effet, les cailloux domestiques, par opposition aux cailloux sauvages qui sont dans les collines, ont besoin qu'on s'occupe d'eux. Willy confirme qu'il a toujours eu des rapports amicaux avec les cailloux domestiques, il leur parle... souvent... et longtemps ! Il insiste en disant : ils me rendent bien cette relation privilégié quand je joue à la pétanque. Il finit par nous glisser à bout d'arguments : voilà, vous pouvez essayer, parlez aux graviers...


Voir la discussion autour des Golden Bowls dans le forum...
 
< Précédent   Suivant >