Présentation de l'ADIS
Archives du Blog - Dossiers Petanque710
Posté par Sacha   
29-11-2007
Voici un organisme qui travaille pour la défense éventuelle des sportives et sportifs : ADIS. En espérant que vous trouverez cette info utile.
 
Un grand nombre des maux du sport provient du fait que les pouvoirs publics ferment trop souvent les yeux sur les dysfonctionnements des fédérations sportives disposant d'un monopole, en France, dans l'organisation des compétitions nationales, régionales et départementales.

Pourtant, ils sont nombreux ces citoyens qui ont alerté, sans succès, le ministère concerné des infractions commises par des intervenants du sport plus préoccupés par leurs intérêts personnels que par l'intérêt collectif. L'affaire dite "des lanceurs de marteau" qui a éclaté en 1995 en est la plus triste et célèbre illustration.

Pour mémoire, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 Août 1789 dispose en son article 15 que : « La société a le droit de demander compte, à tout agent public, de son administration ».

De même, le Préambule de la Constitution du 7 octobre 1946 rappelle que : « tout bien, toute entreprise, dont l'exploitation a ou acquiert les caractères d'un service public national ou d'un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité ».

L'objectif de l' ADIS est donc de tout mettre en ouvre pour que les ministres chargés des sports veillent au respect, par les fédérations sportives, des lois et règlements en vigueur.

En règle générale, le sport reste un facteur d'épanouissement incontestable. Cependant, certains peuvent éprouver le sentiment, un jour, d'avoir basculé dans un univers impitoyable où la LOI DU SILENCE domine sur toute autre disposition.

Les victimes des lanceurs de marteaux, les athlètes écartés injustement des sélections ou les gymnastes prodiges blessées et abandonnées par leur fédération ne le démentiront certainement pas.

Organe d'action, l'ADIS a été créée pour permettre à chacun de faire valoir justement, en cas de besoin, ses DROITS. A titre d'exemple, un ATHLETE non sélectionné à une compétition considérée importante pour lui, peut saisir l'ADIS. Nos dirigeants l'assisteront dans ses démarches pour qu'il soutienne en haut lieu ses prétentions et qu'il obtienne, si besoin et comme il se doit, réparation du préjudice reçu.

Mais les exemples ne s'arrêtent pas là; toutes les personnes confrontées à un problème qu'elles ne peuvent résoudre seules sont concernées. Dans tous les cas, elles trouveront auprès de l'ADIS l'aide, le conseil et la protection dont elles ont besoin.

 

Fondatrice de l'ADIS, Jacqueline LE SAIN en occupe actuellement la présidence.

Ancienne journaliste, Jacqueline LE SAIN n'a pas hésité à créer en 1995 un Comité de soutien en faveur des victimes des lanceurs de marteau et a alerté la Ligue des Droits de l'Homme et du Citoyen, l'ADUA (Association des Usagers de l'Administration et des Services Publics) présidée par Jean-Claude Delarue ainsi que des organisations féministes.

Pas moins de 5 anciens ministres des sports ont répondu présents à son appel pour dénoncer les violences sexuelles exercées sur les jeunes femmes durant un stage organisé par la Fédération Française d'Athlétisme.

Une pétition nationale a été lancée et près d'un millier de signatures ont été collectées pour qu'enfin le ministère de la jeunesse et des sports prenne ses responsabilités et reconnaisse la faute de l'Etat dans cette affaire due à l'absence délibérée d'intervention d'un fonctionnaire.



Le fonctionnement de l'ADIS

Les membres de l'ADIS s'interdisent tout parti pris politique ou religieux. L'association ne vit que de la contribution de ses adhérents et des membres bienfaiteurs, de la disponibilité des bénévoles et du savoir-faire de ses sympathisants. Chacun met ses connaissances intellectuelles et ses relations personnelles au service de l'association dans le but de venir en aide aux personnes confrontées à l'injustice et à l'arbitraire dans les milieux sportifs.

Chaque fois qu'une personne s'estime lésée par un dysfonctionnement dans les milieux sportifs, après enquête préliminaire, nous intervenons en sa faveur et nous nous battons pour faire connaître la situation en vue de faire changer les choses. Plus les affaires éclateront au grand jour et plus il y aura d'actions de l'ADIS plus nous aurons de chance de faire basculer les déséquilibres entre les tout-puissants qui abusent de leur position dominante et les pratiquants vite abandonnés lorsqu'un conflit éclate entre eux.

Le monde sportif a le mérite d'être clair: il n'existe pas de contre-pouvoir officiel. Ceux qui évoluent et ne contestent jamais le système sont assurés d'une vie tranquille sans lendemains qui déchantent. Mais ceux qui s'opposent un jour à la force obscure se verront aussitôt exclus, humiliés, brisés...

Mais l'ADIS est loin du verbiage pompeux employé par ceux qui souhaitent exploiter au mieux de leurs intérêts personnels et de leur activisme politique la formidable image du sport synonyme d'égalité et de fraternité. Créée pour agir, l'ADIS n'a pas d'autre alternative que de lancer des pétitions nationales et d'exercer tous les recours juridiques possibles pour faire annuler les abus de pouvoir et autres tentatives de muselage des pratiquants.

Concrètement, les sympathisants anonymes ou déclarés nous signalent tous les faits susceptibles de pouvoir recueillir notre intervention. Si l'ADIS entend rester libre de ses actions, ses dirigeants sont également respectueux de la liberté de ceux qui la sollicitent.

 

En discuter dans le forum...

Présentation de l'ADIS : Association de défense des intérêts du sport

 
< Précédent   Suivant >