Une nouvelle profession dans la pétanque !
Archives du Blog - Dossiers Petanque710
Posté par Sacha   
10-10-2008

Avec la catégorie joueur de haut niveau, une nouvelle profession va voir le jour : agent de pétanqueur !

Et si on ajoute la médiatisation de la télévision, le bouliste va devenir pro ou semi-pro, il aura donc besoin non seulement d'un agent mais aussi avoir recours à un avocat pour ses contrats et son droit d'image... Vous pensez que j'exagère ?

Voici quelques réflexions destinées aux joueurs qui rêvent du haut niveau ....

L'agent en droit français est celui qui va mettre en relation deux parties intéressées à la conclusion d'un contrat par lequel le bouliste va exercer son sport contre rémunération (mettre en relation un club et un joueur de pétanque, un bouliste et un organisateur de nationaux, etc.).

Le sportif n'est pas obligé de recourir aux services d'un agent, tout particulièrement si son niveau sportif ne le contraint pas à chercher des engagements mais lui permet au contraire de choisir parmi les engagements qu'on lui propose. Il le fera s'il ne sait pas comment se "vendre", ou s'il ne sait pas comment et où trouver des engagements.

Au delà de la définition légale, l'agent dans le langage courant c'est non seulement celui qui cherche un club, mais surtout celui qui cherche des contrats de partenariat... etc. La vision de l'agent est donc beaucoup plus large que ce que la loi recouvre. Ceci explique que fréquemment des "agents" se proposent de trouver des contrats de partenariat aux sportifs, avec des équipementiers ou autres. Les commissions demandées par les agents pour cette mission ne sont pas plafonnées par la loi; elles avoisinent fréquemment les 20% du montant du contrat dans les autres sports.

Mais, fréquemment, le sportif est contacté spontanément par un partenaire qui souhaite utiliser son image, voire même par un club qui souhaite" l'employer". Il a alors non pas besoin de quelqu'un qui cherche pour lui, mais de quelqu'un qui va négocier pour, ou avec, lui. Ce rôle de conseil peut être pris en charge par l'agent qui saurait faire preuve de beaucoup de bon sens, voire qui aurait suivi une formation juridique. Toutefois, ce rôle de conseil représente le coeur de métier de l'avocat. Il arrive d'ailleurs que des agents fassent appel à des avocats pour négocier et rédiger les contrats.

Dans l'hypothèse où le partenaire pressenti communiquerait spontanément un contrat au bouliste celui-ci devra avoir le réflexe de lire le contrat, et d'en négocier les termes. Là encore, la négociation peut aisément être confiée à l'avocat, qui intervient généralement en se faisant payer sur le nombres d'heures travaillées.

Le bouliste pourra donc librement faire appel à un agent et/ou à un avocat, les deux interventions étant compatibles mais n'ayant pas le même objet. Si vous cherchez un club, c'est vers l'agent qu'il faudra vous tourner. En revanche, pour la négociation du contrat qui s'en suivra, ou si vous êtes spontanément contacté par un employeur ou un partenaire, l'intervention de l'avocat sera la plus constructive.

Enfin, il est important de savoir que juridiquement un agent ne peut pas être avocat, et vis et versa. Si les deux interventions auprès de vous sont compatibles, les deux professions, exercées par une même personne, ne le sont pas.

N'hésitez pas à vous lancer les premières places sont... encore libres !

 

En discuter dans le Forum : Une nouvelle profession dans la pétanque !

 
< Précédent   Suivant >